Accueil > Conseils > Eczéma del'enfant

FICHE CONSEIL

QUESTIONS SUR L'ECZÉMA DE L'ENFANT

L'eczéma de mon enfant revient peu après l'arrêt du traitement. Combien de temps la maladie va-t-elle durer ?

  • L'eczéma de l'enfant ( = eczéma atopique ou dermite atopique) est une maladie chronique de la petite enfance qui disparaît le plus souvent entre 8 et 11 ans. La peau reste sèche et fragile toute la vie.
  • L'eczéma évolue par poussées (démangeaisons, rougeurs) survenant à intervalle variable et nécessitant la reprise du traitement.
  • Dans les cas les plus sérieux (eczéma très étendu, en poussée quasi-permanente) la maladie peut se prolonger à l'adolescence ou à l'âge adulte.

Que faire pour "hydrater" la peau sèche ?

  • La peau sèche ( = xérose) est habituelle chez les patients atopiques. Il est indispensable de la protéger par l'usage de nettoyants doux et de pommades grasses  ( = émollients), y compris en-dehors des poussées. Limiter la durée des bains.
  • En cosmétologie, les crèmes hydratantes sont des crèmes grasses contenant diverses substances dont le but est de réparer la barrière cutanée superficielle.
  • Éviter le contact direct de la peau avec les vêtements en laine. 
  • Ne pas provoquer une transpiration excessive (vêtements synthétiques occlusifs, atmosphère surchauffée).

J'ai peur de la cortisone

  • Sécrétée par les glandes surrénales, la cortisone est une hormone  indispensable à la vie. 
  • Lorsque la cortisone  est donnée en comprimés, le taux de cortisone dans le sang monte largement. L'ensemble des organes est alors "cortisoné"  avec les risques connus de diabète, hypertension artérielle, troubles de croissance, sensibilité aux infections...
  • Normalement utilisée, la crème cortisonée ne modifie pas le taux sanguin de cortisone. Seule la peau est "cortisonée" aux endroits où le médicament est appliqué.
  • Le traitement cortisoné local altère moins la peau malade que le grattage intensif prolongé. Ceci n'est pas vrai sur le visage à proximité des yeux (zone très sensible), ou sur le siège pour lequel l'occlusion des couches augmente fortement la pénétration des médicaments.
  • Pour les eczémas exceptionnellement importants (visage), un traitement local existe en relai aux corticoïdes locaux (les inhibiteurs de la calcineurine)

Comment utiliser la corticothérapie locale sans risque ?

  • Limiter la quantité de crème cortisonée utilisée :
    • en limitant les surfaces traitées aux zones de peau malade
    • en étalant un minimum de crème à chaque application.
  • Éviter toute corticothérapie locale sans avis médical, en particulier :
    • sur le visage, spécialement à proximité des yeux
    • sur le siège, surtout sous les couches
    • si l'eczéma est infecté (Staphylocoque) : Croûtes, pus jaunâtre, bulles, voire rougeur excessive, chaleur anormale, douleur.
  • Traiter la poussée d'eczéma dès le début permet d'éviter l'extension des lésions et l'utilisation secondaire d'une quantité plus importante de crème cortisonée.
  • Compter les tubes utilisés mensuellement est utile pour permettre d'apprécier l'évolution de l'eczéma atopique.

Mon enfant sera-t-il asthmatique ?

  • Rien n'est certain. Cela dépend essentiellement de son hérédité et de son exposition aux allergènes respiratoires.
  • Ce qui définit le terrain atopique est la capacité de l'enfant à développer
    • Un eczéma lié au terrain  "atopique"  dès son plus jeune âge
    • Une urticaire allergique, allergie immédiate le plus souvent d'origine alimentaire ou médicamenteuse
    • Des manifestations muqueuses respiratoires allergiques : rhinite allergique (rhume des foins), conjonctivite allergique et asthme.
  • Éviter à l'enfant la proximité d'allergènes aéroportés ( = pneumallergènes) reconnus pour favoriser les allergies respiratoires :
    • nids à poussières dans lesquels s'accumulent les acariens de maison : tapis, tentures, moquettes, en premier lieu dans la chambre et la pièce de jeu (ou le salon).
    • animaux domestiques :
      • chat : peu conseillé, aucun accès à la chambre 
      • rongeurs (gerbille, cobaye, cochon d'Inde, souris..) : interdits
    • Tondre herbe et pelouse régulièrement (pollens, graminées)

Le sport est-il autorisé ?

  • Les activités sportives sont autorisées normalement. Prendre soin de bien se rincer après la baignade en mer ou à la piscine puis de graisser la peau abondamment.
  • L'exposition solaire ( modérée ! ) est le plus souvent bénéfique.

Le sirop anti-démangeaisons en usage prolongé a-t-il des inconvénients ?

  • Les antihistaminiques sont utilisés depuis de  nombreuses années à cause de leur efficacité et de leur bonne tolérance.
  • Les antihistaminiques récents entraînent peu ou pas de somnolence. Si votre enfant se gratte beaucoup la nuit, il est normal qu'il dorme davantage les premiers jours de traitement : il rattrape son retard de sommeil.
  • Certains antihistaminiques ont pu entraîner une augmentation d'appétit.
  • Quelques précautions sont importantes : 
    • Respecter l'ordonnance (dose, durée du traitement, précautions d'emploi)
    • Ne faire aucune association médicamenteuse sans avis médical (certains antibiotiques par exemple)

Vie en collectivité - Vaccins - Alimentation

  • Le calendrier vaccinal doit être suivi normalement. En cas de poussée sévère, votre médecin peut décider de repousser une vaccination temporairement.
  • Éviter le contact avec certains porteurs d'infections virales :
    • herpès (bouton de fièvre)
    • varicelle / zona chez l'enfant non vacciné
  • L'alimentation doit être semblable à celle des autres enfants du même âge, sauf en cas d'allergie avérée :
    • aux oeufs (blanc d'oeuf (albumine) plus souvent en cause que le jaune)
    • au lait de vache
      • utiliser un lait sans protéines de lait de vache, après avis médical
      • signaler les troubles digestifs (diarrhée, constipation chroniques)
    • aux arachides : exclure le beurre de cacahuètes
    • au blé, à la moutarde ...
    • au poisson (plus rare que l'on ne l'imagine)

Puis-je tenter des médecines naturelles ?

  • Ne jamais utiliser d'huiles essentielles.
  • Certaines tisanes peuvent être dangereuses en particulier celles contenant des plantes chinoises (erreurs de dosage, erreurs de plante) : des cas d'hépatite mortelle et d'insuffisance rénale terminale sont décrits.
  • Les cures thermales sont sans danger et sont bienvenues pour restaurer une relation parents-enfants malmenée par une maladie atopique sérieuse. Des traitements classiques d'eczéma y sont également poursuivis en liaison avec le médecin habituel.

Je veux voir différents aspects de l'eczéma et reconnaître une poussée

Attention : certaines photos peuvent impressionner les patients sensibles.