Accueil >  Activités > Pathologie adulte  > Au microscope

ACTIVITE MALADIES DE L'ADULTE

PETITES TUMEURS BENIGNES
Que voit-on au  microscope ?


L'analyse histologique
Après exérèse d'une lésion cutanée, celle-ci est envoyée au laboratoire par la poste, dans un flacon de formol. Mais que voit le médecin du laboratoire ?

Préparation de la pièce
Les tissus sont naturellement transparents : les structures (fibres de soutien), noyaux et membranes des cellules sont presque invisibles à l'état frais. Pour permettre leur examen dans des conditions confortables, les tissus sont colorés avant leur examen au microscope. Les couleurs que vous verrez (bleue pour le noyau des cellules et plutôt rosée pour les autres structures) ne sont donc pas les couleurs naturelles des cellules.

Illustration de deux cas examinés au laboratoire :

LÉSION KYSTIQUE (CREUSE)
Examen à faible grossissement

1. Aspect cliniqueHidrocystome aspect clinique 

Analyse histologique d'un hidrocystome

Hidrocystome au cabinet
Tumeur kystique (creuse) sous-cutanée bénigne superficielle provenant des glandes sudorales

Hidrocystome au laboratoire
L'analyse histologique de la lésion retirée chirurgicalement est systématique, y compris si celle-ci semble bénigne, comme dans le cas présent.
Au laboratoire, la lésion est coupée en tranches fines examinées par transparence au microscope


2. Zone prélevée
pour l'examen au microscope Hydrocystome vu de près 

Biopsie de la lésion

La biopsie est pratiquée au niveau de la petite zone cerclée de bleu qui est prélevée au bistouri circulaire (punch) d'un diamètre de 4 mm


3. Vue au microscope
Passage du grandissement x20 à x100 Hidrocystome fortement agrandi

Examen au microscope du fragment biopsié

La structure est lobulaire, avec des cavités bleu-ciel remplies de liquide.

Le côté lisse en haut à gauche est constitué par la surface de la peau appelée épiderme (la couche la plus superficielle de la peau).

Du côté droit, l'intérieur de la cavité kystique est nettement vu avec des cellules qui se détachent en amas.

Photo 3. Passage du grossissement x20 au grossissement x100
En passant à la souris sur l'image, le grossissement  x 20  passe au grossissement  x 100 , ce qui permet de miieux observer les amas caractéristiques de cellules qui se détachent de la paroi du kyste et flottent dans la cavité interne (nappe plus claire) du kyste.

LÉSION TUMORALE PLEINE
Examen à fort grossissement

À vous de jouer : analyse histologique d'un acanthome à cellules claires

Diagnostic clinique suggéré : Acanthome à cellules claires de  la cheville
Description : Lésion superficielle, en relief, pleine (non kystique), atteignant souvent les jambes, classée dans les tumeurs bénignes. 

.
4. Acanthome à cellules claires (cheville)

acanthome à cellules claires de la cheville
5. Vue rapprochée de la lésion

zone prélevée = zone cerclée de noir
acanthome à cellules claires : repérage de la biopsie
.
6. Faible grossissement (x20)
acanthome à cellules claires vu au microscope en faible grossissement. Cliquer sur l'image pour agrandir le cercle bleu
Le compte rendu histologique

L'aspect global est celui d'un acanthome à cellules claires, tumeur solide, sans cavité liquidienne, sans signe inquiétant.
Pour rédiger un compte rendu histologique, l'histologiste (= anatomo-pathologiste) suit un plan exhaustif décrivant chaque structure du tissu examiné.
Ici dans notre cas d'acanthome à cellules claires de la peau :

  • limite de la tumeur (lim) : bien nette, tracée entre la peau saine (épiderme violet à gauche, épiderme plus  clair tirant sur le gris à droite)
  • Vaisseaux (Vx) : présence de vaisseaux, plus nombreux dans le derme sous la lésion 
  • Epiderme plus clair et plus épais en zone malade, avec altération de la couche cornée (la plus superficielle) et des crêtes épidermiques allongées et plongeant dans le derme ( = l'acanthose)
  • La zone de cellules claires entourée par le pointillé bleu achève de caractériser la lésion.

 Pour assurer son diagnostic, l'histologiste va examiner les cellules de plus près en passant successivement au grossissement x100 puis au grossissement x600 qui permet d'examiner l'aspect global des principaux composants de la cellules.

L'oeil du spécialiste

La zone claire cerclée par le pointillé bleu sur la photo 6 va faire l'objet d'un examen plus attentif car elle semble contenir les cellules claires qui caractérisent l'acanthome à cellules claires.



Noyau et cytoplasme : La zone plus claire montre des cellules au cytoplasme (la petite zone claire qui entoure le noyau) abondant et clair.
Les noyaux sont les petits points violet foncé.

Noyau et chromosomes :
Au grandissement maximum, les noyaux prennent un aspect moins homogène. Dans certains noyaux, des éléments plus foncés en forme de masselottes ou de fer à cheval objectivent la condensation de l'ADN des noyaux en chromosomes (appelés aussi la chromatine). Cet ADN du noyau,  dont chaque cellule porte une copie, contient l'intégralité de notre code génétique.

Cellules basales et renouvellement de l'épiderme
En bas de l'image, la couche des cellules basales est normale. Les cellules basales se multiplient pour assurer le renouvellement de l'épiderme. 
Cette couche (visible à  x 100 ) ressemble à une bande violet foncée car elle comporte beaucoup de noyaux avec peu de cytoplasme autour (bien visibles à  x 600 ).


Et voilà ! C'est presque fini !

Incroyable. Si vous avez fait l'effort de me suivre jusqu'ici, vous venez d'interpréter vos deux premières coupes histologiques ! Il ne vous reste plus qu'à rédiger un joli compte-rendu bien tranché, en concluant sur le diagnostic.

Parlez comme un histologiste

Comme vous êtes un jeune histologiste, ce n'est pas toujours aussi simple et il arrive que ayiez besoin d'examens approfondis ou d'un avis plus compétent : vous allez demander à votre technicien une "recoupe".

Bon à savoir : Le temps normal pour effectuer un examen histologique est de 10 jours.
Une demande de "recoupe" allonge d'autant le délai d'obtention du compte-rendu définitif.

Lexique:
  • Demande de recoupe:
    Le prélèvement biopsique est inclue et conservé dans la paraffine avant coloration et examen. Des tranches fines (les coupes) sont détachées du bloc pour être préparées (colorées puis montées sur lame) et observées au microscope. La demande de nouvelles coupes en vue d'une analyse complémentaire s'appelle la recoupe. Ces nouvelles lames peuvent également être communiquées à des spécialistes reconnus pour un avis collégial (dans les cas difficiles).
  • Histologie:
    Etude au microscope de coupes minces de tissus. L'histologie des tissus malades fait partie intégrante de la spécialité médicale appelée anatomo-pathologie, exercée par des médecins anatomo-pathologistes (jargon: les anapaths)
  • Histologiste:
    Personne qui étudie ou pratique l'histologie