Accueil >  Activités > Pathologie adulte  > Rosacée

ACTIVITE MALADIES DE L'ADULTE

LA ROSACEE


Définitions de base

Erythrose : zone de rougeur cutanée provoquée par la dilatation non visible à l'oeil nu des vaisseaux sanguins superficiels de la peau.
Couperose : zone de rougeur cutanée provoquées par la dilatation permanente des vaisseaux sanguins visible à l'oeil nu (vaisseaux télangiectasiques ou télangiectasies)
Varicosité ou télangiectasie : veinule ou vaisseau capillaire fortement dilataté avec parfois aspect bleuté (fréquent sur les ailes du nez)

Manifestations

La rosacée associe des dilatations vasculaires du visage (érythrose, couperose ou varicosités) à une inflammation de la peau : rougeur, sensation de chaleur, de brulure, gonflement (oedème), pustules.
L'atteinte de l'oeil (cornée) est rare mais peut devenir grave en l'absence de traitement adapté. Son éventualité impose une consultation en cas de signes oculaires : oeil rouge, inflammation de la paupière (blépharite, chalazion, orgelet...), sensation de brulure, gêne excessive à la lumière (photophobie) , etc.

Origine

La rosacée trouve son origine dans un dysfonctionnement de la veine centro-faciale aboutissant à un réchauffement de la peau et à une modification de l'écosystème cutané (prolifération de parasites dans les orifices  pilo-sébacés)
Les facteurs classiques d'aggravation sont une prédisposition individuelle, l'exposition aux intempéries, la consommation d'alcool, l'application de crèmes cortisonées.

Evolution - Traitement

L'évolution se fait vers une aggravation progressive avec des phases de poussée.
La rosacée répond à un traitement spécifique, principalement antiparasitaire et antibiotique.
Tous ces traitements nécessitent une prescription médicale et un contrôle strict de leur utilisation. .

Illustration de cas de rosacée :

ROSACÉE HABITUELLE

Photo 1.
Rosacée débutante du nez
Rosacée pustuleuse de la pointe du nez 
Photo 2.
Rosacée plus évoluée des joues, en poussée pustuleuse Rosacée érythémato-pustuleuse des joues 

Rosacée débutante érythémato-pustuleuse

Au début (Photo 1.), la rosacéee se manifeste par :
- une rougeur chronique
- quelques pustules (de pus) peu nombreuses au début
- des sensations désagréables
Ces manifestations sont très évocatrices de la rosacée lorsqu'elles surviennent chez un adulte sans antécédent acnéïque.

La zone atteinte peut être le nez ou  les joues.
Un traitement local au début est en général suffisant. pour éviter l'aggravation (Photo 2.)

Le traitement est adapté selon l'aspect :

- antiparasitaire (métronidazole local) dans tous les cas
- peroxyde de benzoyle si pustules
- antibiothérapie prolongée (cyclines le plus souvent) pour stopper une poussée inflammatoire
- isotrétinoïne rarement et toujours sous suivi médical strict
- Protection solaire recommandée.

La plupart de ces traitements sont totalement contre-indiqués en cas de grossesse.

RHINOPHYMA

Rosacée non traitée avec
rhinophyma débutant
Rosacée rhinophyma du nez 

Rosacée du nez évoluée

En l'absence de traitement, la rosacée évolue vers une aggravation des rougeurs, de la couperose, des pustules.
La peau malade subit plus tardivement un épaississement oedémateux au moment des poussées puis permanent appelé phyma.
Le phyma le plus fréquent est celui du nez et est appelé rhinophyma.

Traitement : Décortication chirurgicale ou par LASER chirurgical infrarouge (en plus du traitement de rosacée habituel)


 DIAGNOSTIC DIFFÉRENTIEL
Différencier la rosacée des autres causes de rougeur du visage

Erythro-couperose intense Erythro-couperose intense 

Erythrose et couperose sans rosacée

Rappel : La rosacée n'est pas la cause unique de rougeurs du visage.

  • Couperose : Dilatation visible à l'oeil nu des vaisseaux du derme superficiel
  • Erythrose : Dilatation diffuse des petits capillaires. Aucun vaisseau n'est visibles à l'oeil nu au sein de la rougeur.
  • Erythro-couperose : Couperose et érythrose se combinent pour former l'érythro-couperose.

Associations pathologiques : L'érythrose ou la couperose peuvent se rencontrer :

- de façon isolée (souvent familiale sur peau claire, aggravée par la  vie au grand air et l'exposition au soleil)
- associée(s) à une maladie cutanée (exemple : la rosacée)
- ou associée(s) à une maladie plus générale ("systémique", avec retentissement sur le fonctionnement des organes internes).

Traitement : Le traitement moderne de l'érythrose et de la couperose est le LASER

Attention : Il est difficile de différencier des lésions vasculaires récentes d'une rosacée débutante ou d'autres maladies plus graves.
Consulter au moindre doute.

Lexique:
  • Pustules:
    Petites lésions papuleuses blanches ou jaunâtres remplies de pus (existent dans la rosacée, l'acné, l'impétigo...)